Les 3 eucalyptus de l’aromathérapie

La vidéo qui résume l’article est en bas de page….

Les eucalyptus forment un genre botanique qui comprend environ 800 espèces. Sur ces espèces, une quinzaine sont distillées pour donner de l’huile essentielle. Mais 3 sont particulièrement connues :

  • l’eucalyptus globulus, Eucalyptus globulus
  • l’eucalyptus radié, Eucalyptus radiata
  • l’eucalyptus citronné, Eucalyptus citriodora

Cette popularité partagée par ces trois huiles essentielles fait qu’il n’est pas rare qu’on les confonde, où qu’on ait tendance à les considérer comme similaires. Je vous propose donc une synthèse pour clarifier tout ça et comprendre leurs différences.

Un peu de botanique

Les eucalyptus appartiennent à la famille botanique des Myrtaceae. Une famille dans laquelle on rencontre beaucoup de plantes aromatiques. Ce sont des arbres originaires d’Australie qui ont la particularité d’avoir une croissance rapide et de s’adapter rapidement. Ce qui fait qu’on peut en retrouver un peu partout sur le globe maintenant. Certaines espèces peuvent être très grandes (60 à 90 mètres), d’autres peuvent être considérées comme des arbustes voire des buissons.

L’eucalyptus globulus

On l’appelle parfois le gommier bleu car ses feuilles sont recouvertes d’une pruine (sorte de couche cireuse) bleu-gris. C’est un arbre qu’on trouve principalement dans le sud de l’Australie, bien qu’il fut un temps cultivé en Afrique et en Europe pour faire de la pâte à papier. Il est tellement lié à cette région du globe qu’il a été déclaré emblème florale de la Tasmanie.

L’eucalyptus radié

Originaire des mêmes contrées que le globulus, le radié a pour sa part la particularité de dégager une odeur de menthe poivrée lorsqu’on froisse ses feuilles. C’est certainement l’eucalyptus le plus utilisé pour ses huiles essentielles.

L’eucalyptus citronné

Son nom lui vient de l’odeur qu’il dégage. Même si on continue à l’appeler eucalyptus, il fait partie des plantes qui ont changé de genre dans la nouvelle classification. Ce n’est plus un eucalyptus mais un corymbia. Il se retrouve donc avec 2 noms valides

  • Eucalyptus citriodora
  • Corymbia citriodora

Pour comprendre ces changements, il faut savoir qu’initialement la classification des végétaux reposait sur l’observation des organes reproducteurs, à savoir les fleurs. Aujourd’hui la génétique vient chambouler un peu tout ça et le rapprochement génétique prime sur la ressemblance des fleurs.

Propriétés de leurs huiles

Chacune de ses 3 huiles a ses propriétés. Et s’il est vrai que le globulus et le radié semblent proches, le citronné, en plus d’avoir changé de genre a des propriétés très différentes. On commencera donc par son huile.

L’eucalyptus citronné

C’est de sa forte teneur en aldéhydes terpéniques (60 à 70%) qu’elle va tirer ses propriétés. Pour rappel, les aldéhydes terpéniques sont des composés chimiques dont le nom fini en « al » comme les citrals et qui ont cette odeur citronnée caractéristique. Les propriétés principales des aldéhydes terpéniques sont les suivantes :

  • anti-inflammatoires
  • antalgiques
  • relaxants et apaisants
  • hypotenseurs
  • répulsifs pour insectes

On va donc trouver facilement l’eucalyptus citronné dans des synergies visant à gérer les douleurs ostéo-musculaires et les inflammations; il s’associe très bien avec la gaulthérie. Je parle de ce duo dans cette vidéo :

On le retrouvera également dans les synergies visant à réduire l’hypertension. Ce n’est d’ailleurs pas forcement à cet usage qu’on l’attend, mais il a pourtant un réel intérêt.

Un autre intérêt est qu’il peut participer à une synergie répulsive pour insectes.

On peut donc retenir 3 grands cas d’utilisation pour l’huile essentielle d’eucalyptus citronné :

  • la gestion des douleurs et inflammations
  • la réduction de l’hypertension
  • répulsif

Les eucalyptus respiratoires

L’eucalyptus globulus et l’eucalyptus radié sont classés comme respiratoires. C’est dû essentiellement à la forte teneur des deux huiles en 1,8 cinéole (oxyde terpénique appelé aussi eucalyptol ) et en monoterpènes.

Le couple oxyde terpénique/monoterpènes est clairement typé respiratoire.

Les oxydes terpéniques sont :

  • décongestionnants respiratoires
  • expectorants
  • mucolytiques
  • antiviraux
  • immunomodulants
  • toniques du système nerveux

Les monoterpènes sont quant à eux :

  • antiviraux
  • expectorants
  • antiseptiques atmosphériques
  • autres propriétés non typées respiratoires

Le couple oxydes/monoterpènes représente 80 à 95% du total dans l’eucalyptus globulus avec une contrainte, les oxydes doivent être présents à plus de 70% pour le globulus soit considéré comme médicinal.

Alors que dans le radié, le couple oxydes/monoterpènes ne représente que 70 à 80% du total.

Les deux huiles ont donc clairement un tropisme respiratoire et semblent assez facilement interchangeables. Et elles peuvent l’être dans certains cas. Mais on a coutume d’entendre que le globulus est plus pour les adultes et le radié plus adapté aux enfants. Ce n’est pas faux mais creusons un peu pour mieux comprendre.

Si on ne raisonne que sur le couple oxydes/monoterpènes, sachant qu’il est préférable de diluer les deux huiles on peut rapidement conclure que peu importe celle qu’on prend, il suffit d’adapter la dilution pour que ce soit à peu près équivalent. Dans ce cas, dire que le globulus est réservé aux adultes à cause de son fort taux d’oxyde n’a pas vraiment de sens.

Il faut donc creuser un peu plus pour comprendre leur différence. Et leur différence se situe au niveau des autres composants. Dans le globulus il y a des cétones. Et il est bon d’avoir immédiatement un réflexe de prudence vis-à-vis des personnes en bas-âge. Même si les cétones sont en très faible quantité, leur présence fait que le globulus n’est pas adapté en dessous de 12 ans.

Le radié quant à lui n’a pas de cétone, mais ce n’est pas que pour ça qu’il est adapté à partir de 3 ans. Car en plus de ne pas avoir de cétone, il possède un taux intéressant d’alcool monoterpénique qui va en adoucir l’utilisation. Et c’est la combinaison de ces deux facteurs qui rend l’utilisation du radié plus adapté aux enfants.

Petite précision, les âges limites peuvent varier d’un·e auteur·e à l’autre, ne soyez donc pas étonné·es de voir des âges différents ailleurs. On veillera quoi qu’il en soit à adapter la dilution à la personne. Pour faire simple, on peut dire que le globulus est équivalent au radié pour un adulte mais pas pour les enfants.

Autre subtilité, le globulus sera plus adapté pour traiter les voies respiratoires basses alors que le radié est plus adapté aux voies respiratoires hautes. Une subtilité qu’on n’utilise pas forcement mais il est toujours bon de le savoir.

On peut donc faire une synthèse simple des 3 eucalyptus, non pas pour retenir toutes leurs propriétés mais pour garder à l’esprit leurs différences :

Pour finir on mentionne quand même les précautions d’emploi. Les personnes asthmatiques, épileptiques, enceintes et allaitantes devront demander un avis médical avant utilisation.

Publié par PhytoGenfi

Formé à l'école des plantes de Paris, j'ai à coeur de transmettre la passion et le savoir des plantes médicinales. C'est l'objet de mon site

2 commentaires sur « Les 3 eucalyptus de l’aromathérapie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :