L’extraction au CO2 super critique

L’extraction des principes actifs des plantes par CO2 super critique fait partie des sujets qui ne sont pas toujours bien compris quand on s’intéresse à l’aromathérapie. Dans cette vidéo je vous explique tout ça de manière simple et abordable même si vous n’avez pas de connaissances poussées en physique et chimie.

Les propriétés anti-stress de l’odeur des livres

S’il y a un domaine dans lequel l’odorat influence de manière inconsciente nos choix c’est bien celui du livre ! On aurait pu croire que l’innovation technologique allait tuer le livre mais elle n’a fait que mettre en lumière l’attachement que nous avions au livre papier. Et l’odeur des livres y est pour beaucoup dans cet attachement. 

Pourtant « sur le papier » le numérique a moult avantages. On peut faire du copier-coller, on peut associer directement des notes à un mot, une phrase ou une page, on peut avoir une bibliothèque complète dans une liseuse, une tablette ou un smartphone, on peut changer la grosseur des caractères et même la police, etc. Parier sur la survie du livre dans ces conditions paraissait hasardeux ! Mais c’était sans compter sur le pouvoir de l’olfaction ! On a bien cru un moment que la problématique venait de la lumière des écrans LCD, ce qui a poussé a développer les liseuses avec leur « encre » numérique, mais ça n’a pas suffit pour convaincre. 

Aujourd’hui, on sait que ce qui nous lie de manière aussi forte au livre papier c’est son odeur. Les odeurs communiquent directement avec notre cerveau limbique, le siège de nos émotions. L’odeur des livres a ancré en nous le fait que lire est une activité émotionnelle. Émotionnelle par la perception olfactive, émotionnelle par les émotions dont les mots peuvent être les vecteurs. Même si nous ne sommes pas toujours conscient·e·s de l’odeur du livre, notre bulbe olfactif perçoit cette odeur et cette odeur participe à installer une sensation de bien-être qui fait de la lecture une activité anti-stress. Bien que sur ce point, le fait de se concentrer sur l’histoire qu’on lit participe également à réduire le stress en nous sortant de notre quotidien pour entrer dans une histoire qui n’est pas la nôtre. Mais négliger l’impact de l’odeur dans cette réduction du stress serait une erreur car la majorité du temps nous associons l’acte de lire à un moment de bien-être. On lit en vacances, on lit en week-end, on lit quand on a le temps. Par un mécanisme de renforcement positif, nous avons associé l’acte de lecture à un moment de bien-être. Renforcement positif qui fait que maintenant le simple fait d’ouvrir un livre ou sentir un livre peut suffire pour nous ramener dans cette état de bien-être.

Cet attachement au livre papier par l’odeur a fait évidemment fait l’objet de plusieurs études. On sait aujourd’hui que l’odeur d’un livre est une combinaison de l’odeur du papier, l’odeur de l’encre et l’odeur de la colle utilisée. On sait également qu’un vieux livre n’a pas la même odeur qu’un livre neuf. Notamment par le fait que la lignine contenu dans le papier s’oxyde avec le temps et se transforme en acide qui décompose la cellulose. Le papier dégage également des molécules comme le benzaldéhyde responsable d’une odeur subtile d’amande qu’on sent parfois dans certains livres.

benzaldéhyde

Et notre attachement aux vieux livres pourrait tout à fait expliquer notre propension à acheter des livres pour ne pas les lire, mais les laisser vieillir. Une bibliothèque dans une maison devient de fait un anti-stress naturel en diffusant de manière subtile une odeur apaisante, et ce n’est peut-être pas le calme que nous venons chercher en premier dans une bibliothèque municipale mais ces composés volatiles qui viennent caresser notre bulbe olfactif.

On cherche souvent des huiles à diffuser pour retrouver un peu de sérénité, mais le monde des odeurs est bien plus vaste et parfois prendre un livre dans sa bibliothèque, l’ouvrir et le respirer peut suffire ! Et puisqu’il est ouvert, profitez-en pour vous offrir un moment de lectuthérapie !  Et si vous souhaitez vraiment retrouver le calme par les huiles essentielles, c’est par ici !

Survie et plantes sauvages

Cet article est encore en cours d’écriture il sera complété au fur et à mesure car je prévois de vous donner pas mal de ressources en rapport avec la vidéo.

De quoi est mort le héros du film into the wild ?

Certainement un des articles les plus intéressants que j’ai trouvé sur le sujet.

Comment cueillir l’ortie sans se piquer

Cueillir et manger de la massette

Pourquoi je me suis spécialisé dans la gestion du stress et l’équilibre psycho-émotionnel.

Trop souvent lorsqu’on parle de stress dans le cadre de la pratique de la phyto-aromathérapie, ça se limite à identifier dans les ouvrages de référence les plantes et les huiles essentielles de la gestion du stress et de les conseiller pour mettre fin au stress. 

C’est une mauvaise méthode ! Les plantes et les huiles essentielles ne feront jamais disparaître les causes du stress. Si potentiellement elles peuvent en limiter les effets, les bénéfices ne pourront être que temporaires.

Gérer le stress demande un vision globale de la situation. Il est difficile de gérer le stress et l’équilibre psycho-émotionnel sans comprendre de manière profonde le fonctionnement du cerveau et de la société dans laquelle nous vivons. 

Le stress est une réponse physiologique du corps face à ce que notre cerveau a perçu comme une menace. Et pour percevoir une menace, notre cerveau est plutôt fort. C’est une capacité qu’il a depuis la nuit des temps et la réaction physiologique qui suit la perception de la menace nous permet de préparer notre corps à la fuite ou au combat. Mais notre cerveau fait bien plus que ça ! Réagir à une menace, c’est bien, mais l’éviter c’est mieux. Car nos ancêtres ont compris qu’ils courraient moins vite que les prédateurs qui les chassaient et que la seule façon d’augmenter leur chance de survie était d’anticiper ! Le moindre signe qui peut laisser penser qu’on court un danger, suffit à déclencher la réponse physiologique du stress. Et cette capacité d’anticipation est primordiale dans la compréhension des épisodes de stress que nous pouvons traverser aujourd’hui. 

Car aujourd’hui, les causes du stress sont bien différentes. Si on retrouve toujours le stress engendré par les agressions physiques, la majorité du temps, on est face à un stress d’origine social. Et dans le stress d’origine social, l’anticipation est un élément clé ! Car bien souvent c’est l’anticipation d’un échec social comme un licenciement, un manque de reconnaissance, des doutes sur l’avenir, le manque de sécurité professionnelle ou financière qui suffisent à engendrer les mécanismes du stress. Malheureusement ces mécanismes physiologiques ne sont plus adaptés à la situation. Il n’est plus question de fuir ou se battre, ce qui met notre corps inutilement en tension. Cela impacte le bon fonctionnement de l’organisme et donc notre santé.

Ce qu’il faut également comprendre dans ce mécanisme d’anticipation de la menace c’est qu’il repose entre autre sur la mémoire de nos expériences passées, notre perception du monde dans lequel on vit et les mécanismes de renforcement positif ou négatif que ces expériences ont engendré et qui vont influencer l’évaluation de la menace.

Il est donc important de comprendre tout ce qui peut être perçu comme une menace dans notre monde moderne. Si je reprends les quatre facteurs déclencheurs de stress décrits par Sonia Lupien qui est une des spécialistes mondiales du stress on a:

  • Le sentiment de perte de contrôle
  • L’imprévisibilité
  • La nouveauté
  • Le sentiment que notre ego est menacé

Et s’il devient rare à notre époque qu’un prédateur aux dents acérés nous course, il est malheureusement de plus en plus fréquent qu’un voire les quatre déclencheurs du stress soient activés.

Le sentiment de perte de contrôle

Il est de plus en plus fréquent au regard des multiples sollicitations professionnelles et personnelles que nous avons à gérer. On a de plus en plus l’impression qu’on ne peut pas tout gérer, on oublie de plus en plus de choses, notre organisation nous semble inefficace et petit à petit s’installe le sentiment de perdre le contrôle sur tout ce que nous avons à gérer dans notre vie personnelle et professionnelle.

L’imprévisibilité

Elle est devenue systématique dans la vie professionnelle. Personne ne peut plus garantir qu’il sera au même poste dans un an ou si la société dans laquelle la personne travaille ne va pas faire faillite. Quand nos revenus sont justes, s’ajoute le fait que le moindre incident domestique comme une panne de machine à laver ou de chauffe-eau peut entamer sérieusement le budget de la famille, l’équilibre financier ne repose que sur l’absence d’imprévu.

La nouveauté

Les nouvelles technologies qui ont envahi notre quotidien et qui nous obligent à une adaptation permanente qui n’était pas forcement désirée, comme une nouvelle façon de faire sa déclaration d’impôt, un nouvel outil utilisé par l’entreprise, etc. 

Le sentiment que notre ego est menacé

Là aussi, c’est malheureusement de plus en plus fréquent avec les nouvelles méthodes de management qui s’installent dans les entreprises. On nous demande de justifier notre emploi du temps quasiment au quart d’heure près, on nous confronte en permanence à nos objectifs définis en début d’année, et qui parfois ne peuvent pas être réalisés par manque de moyen ou par le fait de devoir résoudre des problèmes imprévus. Ce qui à chaque évaluation met la personne face à ses non réalisations et qui laisse penser qu’elle n’est pas à la hauteur. De même l’inadéquation entre l’effort fourni et la valorisation salariale ou le manque de reconnaissance des compétences accentuent un peu plus ce sentiment que notre ego est menacé.

Il est donc impératif, quand on utilise la phyto-aromathérapie pour gérer le stress, d’avoir une vision globale du problème qui inclut une compréhension profonde des fonctionnements du cerveau et de celui de notre société pour accompagner au mieux la personne qui souffre de stress ou d’un trouble psycho-émotionnel. 

Les plantes et les huiles essentielles doivent accompagner une démarche de ré-harmonisation globale qu’il faut construire avec la personne et en aucun cas la laisser seule avec des huiles essentielles identifiées comme anti-stress.

Et c’est certainement cette approche systémique du stress et de l’équilibre psycho-émotionnel qui passionne l’ancien ingénieur que je suis. C’est cette démarche que je trouve passionnante et surtout gratifiante quand je permets à une personne de sortir de la spirale du stress ou de retrouver un bon équilibre psycho-émotionnel.

À bien des égards notre société perturbe nos équilibres physiologiques puisque le stress dégrade notre système hormonal et immunitaire. Le stress est devenu un facteur prépondérant dans la dégradation de notre état de santé et il est illusoire d’espérer aider les personnes à préserver leur santé sans leur donner les outils pour reprendre le contrôle sur ce facteur clé.

C’est cette approche globale que je propose aux personnes qui me consultent pour des problèmes de stress et d’équilibre psycho-émotionnel. C’est également ce que je présente dans ma formation en ligne sur la gestion du stress. 

J’en profite pour rappeler qu’à partir du 18 novembre 2021, je ne consulte plus à Paris pour les consultations en présidentiel, mais à Boulogne-Billancourt au centre bien-être Évoléoz qui en plus de m’offrir un cadre sympa me permet de bénéficier d’un outil de prise de RDV en ligne

La phyto-aromathérapie est-elle validée scientifiquement ?

C’est un sujet que j’avais envie de traiter depuis quelques temps, c’est maintenant chose faite.

Le lien vers le visuel de Florence Dellerie sur les niveaux de preuve dont je parle dans la vidéo.
https://questionsanimalistes.com/les-niveaux-de-preuve/

Hémorroïdes et phyto-aromathérapie

C’est malheureusement un sujet qui reste trop souvent tabou alors qu’il touche énormément de monde. Tabou au point que des personnes hésitent à consulter.

C’est pour démystifier tout ça et pour donner des solutions rapides que j’ai fait cette vidéo.

Un petit tour dans les Cévennes

Le 10 octobre je me suis rendu au village du Vigan dans les Cévennes pour y donner une conférence. Si la conférence s’est bien passée, dans cet article je vais plutôt vous parler de quelques productions locales que j’ai eu l’occasion de rencontrer. Vous pourrez retrouver également tous les liens dans la page des liens amis sur mon site.

Songes de sahuc

Sandrine est une cueilleuse et paysanne des Cévennes. Elle a une petite exploitation qui lui permet de produire de belles tisanes dont une que j’ai particulièrement appréciée, une tisane dont la composition en fait une tisane intéressante pour la prévention des affections respiratoires hivernales. Si vous en avez l’occasion je vous invite à la découvrir. Je ne sais pas si elle vend par correspondance, mais en tout cas, son mélange de plantes est vraiment bien choisi et agréable à boire. Je vous mets le lien vers la page de sa tisane, mais n’hésitez pas à découvrir le reste de son site.

http://www.songesdesahuc.com/portfolio/lumiere-dhiver/

Espelida

Florence produit et transforme les plantes médicinales. Elle propose des produits intéressants et parmi ceux que j’ai pu découvrir, j’ai bien aimé son huile essentielle de laurier noble. Mais ce n’était pas la seule huile intéressante. Je vous laisse découvrir son site qui vaut vraiment le coup !

https://www.espelida.fr/

Semperfloris

Vous trouverez chez ce couple de producteurs des tisanes originales ainsi que divers produits intéressants. J’ai eu l’occasion de gouter la tisane au nom évocateur « c’est reparti », une tisane que je ne peux que conseiller pour aborder la saison hivernale en toute tranquillité. Le mélange est bien équilibré et les produits sont de qualité. Je vous laisse découvrir cette tisane via le lien ci-dessous mais n’hésitez pas à parcourir leur site, vous découvrirez certainement des mélanges qui vous plairont !

https://www.semperfloris.fr/tisanes-bien-etre/33-23-c-est-reparti-.html#/1-format-30_g

L’herborie

Delphine et Pascal n’ont pas de site internet et c’est bien dommage car ils vendent des produits très intéressants. Ils se sont spécialisés dans la gemmothérapie mais produisent également de bonnes choses à manger comme de la ratatouille, du pourpier vinaigré, du gomasio d’ortie. Delphine pourra vous conseiller en gemmothérapie sans aucune difficulté. Comme ils n’ont pas de site, je laisse l’adresse et le numéro de téléphone pour les contacter si vous êtes dans le coin.

Delphine Maillard et Pascal Pasanau
La Borie de Falguière
30270 saint Jean du gard
Tel: 06 68 13 85 73
mail : apimaillard@gmail.com

L’huile essentielle d’encens, l’huile du corps et de l’esprit

Nom botanique : Boswellia carterii
Famille botanique : Burseraceae
Type botanique : Vivace
Organe producteur : oléo résine

Quelques liens intéressants sur l’histoire de l’encens
https://patrimoinedorient.org/index.php/2020/07/09/la-terre-de-lencens-distillateur-de-lidentite-et-de-lhistoire-doman/
https://holograbme.com/blogs/spiritualite/encens

Liens vers des études scientifiques

Une thèse sur l’encens
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01845371/document

Anti-inflammatory activities of the triterpene acids from the resin of Boswellia carteri
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16621377/

Analgesic effects of crude extracts and fractions of Omani frankincense obtained from traditional medicinal plant Boswellia sacra on animal models
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25312172/

Analyse du spray aux huiles essentielles de NatureActive

Dans cette vidéo je me livre à un exercice un peu différent, j’analyse un produit du commerce à base d’huiles essentielles. Quand j’ai vu la pub de ce spray, je me suis dit que ça pourrait être une bonne idée d’en faire une analyse et de vous la partager. Car le nombre de produits à base d’huiles essentielles est tellement grand que parfois on ne sait plus quoi en penser.

Le lien vers le spray ASSAINI SPRAY de NAtureActive

Comme je le précise dans la vidéo, le paramètre important quand on aspire à assainir une pièce c’est de l’aérer. Et là je ne pourrai pas faire mieux que David Louarpe de la chaine youtube « science étonnante » qui a mis tout ça en équation et démontre mieux que personne l’importance de l’aération !

Échinacée rime-t-elle avec immunité ?

Nom botanique : Echinacea purpurea
Nom vernaculaire : Echinacée pourpre
Famille botanique : Asteraceae
Type botanique : Plante vivace

Références de quelques études scientifiques :
* LUETTIG B. et al, Macrophage activation by polysaccharide arabinogalactan isolated from plant cell culture of Echinacea purpurea, J Natl Cancer Institut, 1989 May 3;81(9):669-75
* FONSECA F.N. et al, Echinacea purpurea (L) Moench modulates human T-cell cytokine response, Int Immunopharmacol., 2014 Mar; 19(1): 94-102
* ARDJOMAND-WOELKART K. et al. Review and Assessment of Medicinal Safety Data of Orally Used Echinacea Preparations, Planta med, 2015 Oct 5

Lien entre immunité et sommeil :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3256323/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20398008
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5768894/

L’échinacée inactiverait le SARS-COV-2 d’après cette étude de 2020.
https://virologyj.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12985-020-01401-2