Pourquoi je me suis spécialisé dans la gestion du stress et l’équilibre psycho-émotionnel.

Trop souvent lorsqu’on parle de stress dans le cadre de la pratique de la phyto-aromathérapie, ça se limite à identifier dans les ouvrages de référence les plantes et les huiles essentielles de la gestion du stress et de les conseiller pour mettre fin au stress. 

C’est une mauvaise méthode ! Les plantes et les huiles essentielles ne feront jamais disparaître les causes du stress. Si potentiellement elles peuvent en limiter les effets, les bénéfices ne pourront être que temporaires.

Gérer le stress demande un vision globale de la situation. Il est difficile de gérer le stress et l’équilibre psycho-émotionnel sans comprendre de manière profonde le fonctionnement du cerveau et de la société dans laquelle nous vivons. 

Le stress est une réponse physiologique du corps face à ce que notre cerveau a perçu comme une menace. Et pour percevoir une menace, notre cerveau est plutôt fort. C’est une capacité qu’il a depuis la nuit des temps et la réaction physiologique qui suit la perception de la menace nous permet de préparer notre corps à la fuite ou au combat. Mais notre cerveau fait bien plus que ça ! Réagir à une menace, c’est bien, mais l’éviter c’est mieux. Car nos ancêtres ont compris qu’ils courraient moins vite que les prédateurs qui les chassaient et que la seule façon d’augmenter leur chance de survie était d’anticiper ! Le moindre signe qui peut laisser penser qu’on court un danger, suffit à déclencher la réponse physiologique du stress. Et cette capacité d’anticipation est primordiale dans la compréhension des épisodes de stress que nous pouvons traverser aujourd’hui. 

Car aujourd’hui, les causes du stress sont bien différentes. Si on retrouve toujours le stress engendré par les agressions physiques, la majorité du temps, on est face à un stress d’origine social. Et dans le stress d’origine social, l’anticipation est un élément clé ! Car bien souvent c’est l’anticipation d’un échec social comme un licenciement, un manque de reconnaissance, des doutes sur l’avenir, le manque de sécurité professionnelle ou financière qui suffisent à engendrer les mécanismes du stress. Malheureusement ces mécanismes physiologiques ne sont plus adaptés à la situation. Il n’est plus question de fuir ou se battre, ce qui met notre corps inutilement en tension. Cela impacte le bon fonctionnement de l’organisme et donc notre santé.

Ce qu’il faut également comprendre dans ce mécanisme d’anticipation de la menace c’est qu’il repose entre autre sur la mémoire de nos expériences passées, notre perception du monde dans lequel on vit et les mécanismes de renforcement positif ou négatif que ces expériences ont engendré et qui vont influencer l’évaluation de la menace.

Il est donc important de comprendre tout ce qui peut être perçu comme une menace dans notre monde moderne. Si je reprends les quatre facteurs déclencheurs de stress décrits par Sonia Lupien qui est une des spécialistes mondiales du stress on a:

  • Le sentiment de perte de contrôle
  • L’imprévisibilité
  • La nouveauté
  • Le sentiment que notre ego est menacé

Et s’il devient rare à notre époque qu’un prédateur aux dents acérés nous course, il est malheureusement de plus en plus fréquent qu’un voire les quatre déclencheurs du stress soient activés.

Le sentiment de perte de contrôle

Il est de plus en plus fréquent au regard des multiples sollicitations professionnelles et personnelles que nous avons à gérer. On a de plus en plus l’impression qu’on ne peut pas tout gérer, on oublie de plus en plus de choses, notre organisation nous semble inefficace et petit à petit s’installe le sentiment de perdre le contrôle sur tout ce que nous avons à gérer dans notre vie personnelle et professionnelle.

L’imprévisibilité

Elle est devenue systématique dans la vie professionnelle. Personne ne peut plus garantir qu’il sera au même poste dans un an ou si la société dans laquelle la personne travaille ne va pas faire faillite. Quand nos revenus sont justes, s’ajoute le fait que le moindre incident domestique comme une panne de machine à laver ou de chauffe-eau peut entamer sérieusement le budget de la famille, l’équilibre financier ne repose que sur l’absence d’imprévu.

La nouveauté

Les nouvelles technologies qui ont envahi notre quotidien et qui nous obligent à une adaptation permanente qui n’était pas forcement désirée, comme une nouvelle façon de faire sa déclaration d’impôt, un nouvel outil utilisé par l’entreprise, etc. 

Le sentiment que notre ego est menacé

Là aussi, c’est malheureusement de plus en plus fréquent avec les nouvelles méthodes de management qui s’installent dans les entreprises. On nous demande de justifier notre emploi du temps quasiment au quart d’heure près, on nous confronte en permanence à nos objectifs définis en début d’année, et qui parfois ne peuvent pas être réalisés par manque de moyen ou par le fait de devoir résoudre des problèmes imprévus. Ce qui à chaque évaluation met la personne face à ses non réalisations et qui laisse penser qu’elle n’est pas à la hauteur. De même l’inadéquation entre l’effort fourni et la valorisation salariale ou le manque de reconnaissance des compétences accentuent un peu plus ce sentiment que notre ego est menacé.

Il est donc impératif, quand on utilise la phyto-aromathérapie pour gérer le stress, d’avoir une vision globale du problème qui inclut une compréhension profonde des fonctionnements du cerveau et de celui de notre société pour accompagner au mieux la personne qui souffre de stress ou d’un trouble psycho-émotionnel. 

Les plantes et les huiles essentielles doivent accompagner une démarche de ré-harmonisation globale qu’il faut construire avec la personne et en aucun cas la laisser seule avec des huiles essentielles identifiées comme anti-stress.

Et c’est certainement cette approche systémique du stress et de l’équilibre psycho-émotionnel qui passionne l’ancien ingénieur que je suis. C’est cette démarche que je trouve passionnante et surtout gratifiante quand je permets à une personne de sortir de la spirale du stress ou de retrouver un bon équilibre psycho-émotionnel.

À bien des égards notre société perturbe nos équilibres physiologiques puisque le stress dégrade notre système hormonal et immunitaire. Le stress est devenu un facteur prépondérant dans la dégradation de notre état de santé et il est illusoire d’espérer aider les personnes à préserver leur santé sans leur donner les outils pour reprendre le contrôle sur ce facteur clé.

C’est cette approche globale que je propose aux personnes qui me consultent pour des problèmes de stress et d’équilibre psycho-émotionnel. C’est également ce que je présente dans ma formation en ligne sur la gestion du stress. 

J’en profite pour rappeler qu’à partir du 18 novembre 2021, je ne consulte plus à Paris pour les consultations en présidentiel, mais à Boulogne-Billancourt au centre bien-être Évoléoz qui en plus de m’offrir un cadre sympa me permet de bénéficier d’un outil de prise de RDV en ligne

Publié par PhytoGenfi

Formé à l'école des plantes de Paris, j'ai à coeur de transmettre la passion et le savoir des plantes médicinales. C'est l'objet de mon site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :